L'analyse de documents en khôlle

Méthodologie

L’analyse de documents doit se faire très rapidement en khôlle (moins de 5 min). Comme il n’est pas forcément possible de parfaitement comprendre les protocoles et les résultats obtenus dans l’expérience présentée, il est essentiel de devenir méthodique dans ce type d’exercice. Il faut savoir qu’une partie de la réflexion et l’analyse se fera en direct. 

 

Mémorisez la chose suivante. Pour avoir la meilleure note possible, l’exposé de l’analyse de documents doit comprendre 5 éléments : 

  • une description rapide du protocole mis en place 

  • la problématique à laquelle l’expérience tente de répondre 

  • les données mesurées et les résultats obtenus 

  • l’interprétation 

  • la conclusion en prenant du recul et en exposant les conséquences pratiques de ce qui a été démontré. 

 

Par la suite, vous devrez être capable de répondre aux questions de l’examinateur, pouvant aller de la simple question de cours, une proposition d’amélioration du protocole à une conséquence d’application dans la vie courante.

Travail personnel

Plusieurs supports peuvent vous servir d’entraînement à cet exercice :  

  • les documents de cours et de TP

  • ceux se trouvant dans les livres de révisions qu’on vous a conseillé dans cet article 

  • ceux des annales d’oraux disponibles sur le SCAV 

 

Lorsque vous révisez, il est important d’y aller par étapes ou “phases”. On ne devient pas bon en analyse de documents du jour au lendemain, cela s’apprend. 

 

Phase 1 (durée maximale conseillée : sup 6 mois, spé 2 mois) : il faut prendre autant de temps qu’il faut pour comprendre le document. L’objectif premier est de développer vos capacités d’analyse et de savoir tirer du document les 5 points énoncés plus haut. Pendant cette phase, vous pouvez également vous chronométrer à chaque fois pour pouvoir évaluer l’évolution de votre rapidité. Il est essentiel dans cette première phase de développer votre méthode systématique d’analyse d’un document type (analyse de cohortes, mesure d’activité enzymatique, analyse de molécules séquencées, graphiques, etc.). N’hésitez pas à vous faire des fiches consignant cette trame à suivre pour chaque type de documents que vous rencontrez, et travaillez au brouillon. 

 

Phase 2 (durée maximale conseillée : sup 2 mois, spé 1 mois) : c’est le moment de gagner en rapidité maintenant que vous savez analyser et interpréter les documents. L’objectif maintenant et de chercher à approcher au maximum les 5 min d’analyse avant exposé, et cela sans travail au brouillon au préalable. 

 

Phase 3 (reste du temps) : vous êtes désormais maître en la matière, l’analyse de documents n’a plus de secret pour vous. Pour ne pas perdre la main, il est intéressant d’en refaire chaque semaine, en essayant de varier les chapitres. 

©2020 by Mister Prépa X