• Mister Prepa X

Découvrez la prépa à l’université (CUPGE) !



La prépa à l'université c'est possible !

Prépa intégrée, prépa classique etc. Les voies pour intégrer une école d’ingénieurs sont diverses. Aujourd’hui, on vous fait découvrir le Cursus Préparatoire aux concours des Grandes Ecoles d’ingénieurs (CUPGE) avec Monsieur Frank Wagner, responsable de la 1ére année de CUPGE à l’université Claude Bernard à Lyon.


Intégré dans la licence Mathématiques – Informatique mention Mathématiques, en compagnie du cursus PeiP réservé aux étudiants de Polytech Lyon, la CUPGE permet de suivre une « licence renforcée qui permet de postuler à la quasi-totalité des écoles d’ingénieurs », nous déclare-t-il. Il existe une douzaine de CUPGE en France. Cette formation qui dure deux ans, donc en L1 et L2, sans possibilités de redoubler, prépare aux seconds concours option mathématiques des écoles d’ingénieurs : « Je tiens à préciser que ces concours ne sont pas accessibles à ceux qui suivent une classe prépa classique dans un lycée », nous apprend Mr Wagner. En effet, il faut savoir que bien que la classe préparatoire soit la voie d’accès majoritaire pour les meilleures écoles d’ingénieurs, il y a également une voie d’entrée pour ceux ayant suivi un cursus universitaire. L’accession aux écoles d’ingénieurs se fait, selon les envies de l’étudiant, soit en L2, avec quelques écoles excellentes comme celles des INP Grenoble ou encore l’INSA Lyon, ou soit en L3, avec des écoles d’un tout autre calibre comme Polytechnique, les Mines ou les Centrales.





La CUPGE, qui propose en moyenne une trentaine de places chaque année (à Lyon), recrute principalement sur Parcours Sup des lycéens qui ont une appétence particulière pour les maths et qui ne souhaitent pas se confronter à la pression de la prépa : « Ce n’est pas les vacances, il faut travailler quand même, même si c’est moins bien sûr lorsque l’on compare aux classes préparatoires classiques. Généralement, les personnes que l’on recrute souhaitent quitter le monde très scolaire du lycée et souhaite se confronter à la fac qui demande beaucoup plus d’autonomie ». Il y a également, parmi les étudiants de la CUPGE, des anciens étudiants de la classe préparatoire classique qui n’ont pas validé leur première année mais qui furent d’excellents élèves au lycée : « c’est une deuxième chance qu’on leur offre », admet le professeur de mathématiques.


Pour se donner les chances d’intégrer ce cursus, il faut idéalement en suivant la nouvelle réforme du bac, choisir de faire des mathématiques en terminale que cela soit expert (« ce que l’on préconisera ») ou complémentaire (« même si c’est léger pour espérer intégrer la CUPGE »). La spécialité physique sera également un grand plus. Alors, bien que cette « année sera expérimentale vu que c’est la première admission avec la nouvelle réforme », il faut comme toutes les autres années, écrire une lettre de motivation qui doit s’organiser de façon à ce que l’on comprenne « ce que peut lui apporter la CUPGE », « pourquoi ce choix-là » et enfin, « montrer clairement sa motivation pour les matières scientifiques ».


La CUPGE dispose des mêmes moyens pédagogiques que la classe préparatoire avec un accompagnement et un suivi individualisé de l’étudiant (un entretien par semestre), des devoirs sur table et des khôlles. Les cours se font en amphi avec ceux du cursus de Polytech Lyon et les travaux dirigés comptent seulement ceux suivant le cursus CUPGE. Parmi les matières proposées, nous retrouvons bien sûr les mathématiques, la physique, la mécanique, la chimie (« dans une moindre mesure »), de l’anglais et du sport. Évidemment le français, la bête noire des étudiants en prépa classique, est également présent !

Lorsqu’on lui demande si les étudiants parvenaient à s’intégrer en école d’ingénieurs aux côtés des étudiants venus de prépa classique, Mr Wagner nous répond, fier : « J’ai eu de très bons échos sur les étudiants, qui ont fait une CUPGE, et qui ont ensuite intégré une école d’ingénieurs. J’ai l’exemple de deux étudiants qui avaient, après la CUPGE, été admis au Magistère d’Orsay et ensuite à Polytechnique, donc tout se passe pour le mieux après la CUPGE ! ».


Vous pouvez retrouver en pdf, pour plus d’informations, un descriptif de la CUPGE

©2020 by Mister Prépa X