• Mister Prepa X

Retour d’expérience : Comment avons-nous vécu cette période de révision ? (Partie 1)


Confinement oblige, la période de révision a commencé plus tôt que prévu. Dur de devoir travailler sans savoir à quoi s’attendre pour les concours… Mais ne vous méprenez pas ! Vous avez travaillé durement pendant 2 années voire 3 pour certains et il sera bientôt l’heure pour vous de faire vos preuves. Ainsi, nous avons décidé avec l’équipe de vous partager notre expérience de cette période particulière.


Youcef Akrout (Ens Ulm)


Il s'agit de la période la plus importante à mes yeux en CPGE. Il faut re-parcourir les programmes de sup et de spé pour vérifier ses acquis, refaire certains exos pour consolider ses réflexes, faire des sujets de concours régulièrement afin de s'entraîner à plancher plusieurs heures par jour. C'est aussi l'une des périodes les plus stressantes : que ce soit la préparation des écrits (les concours sont proches, on saute un peu dans l'inconnu) ou la préparation des oraux (on recommence à travailler sans avoir obtenu les résultats de l'écrit...). Il est donc nécessaire de se préparer mentalement. L'idéal selon moi serait de respecter un emploi du temps strict, convenu à l'avance, 2 semaines avant le début des écrits puis des oraux.

Pour les écrits, il est important de faire une épreuve de concours par jour de révision en conditions réelles, de la corriger par la suite et de revoir progressivement les programmes des différentes matières, en parcourant le tout pendant cette période.

La révision des oraux est différente, le but étant de s'entraîner en faisant un maximum d'exercices. N'oubliez pas de travailler vos oraux de Français ! En y consacrant quelques heures, on peut accroître rapidement sa culture sur les différents thèmes pouvant être proposés.

Comme vous le savez déjà, cette année, la formule des concours va être inédite. Il n'y aura peut-être pas d'épreuves orales. A vous de vous adapter à cela ! En tous cas, essayez de ne pas lâcher vos révisions même si c'est dur. Un minimum de quelques heures de travail par jour est essentiel pour ne pas perdre vos réflexes dans les différentes matières !

Chaimae El houjjaji (AgroParisTech)

Ancienne étudiante en classe préparatoire PC (Physique Chimie) au Lycée Lakanal à Sceaux, on avait 1 mois pour se préparer seul avant le début des écrits de concours. Ayant la possibilité de retourner chez mes parents, j’ai préféré rester dans ma chambre étudiante afin de me créer une « bulle de travail » en m’imposant un rythme régulier.

Mes révisions se sont organisées autour d’un agenda strict : (8h-12h), (13h-17h) et enfin (18h-22h) découpés en plage de 2 heures.

Avant cette période, je m’étais assuré d’avoir bien rangé tous mes cours de 1ère et 2ème année et de lister tous les chapitres que j’avais à réviser afin d’avoir une bonne vision de la globalité de la charge de travail. À partir de là, j’ai réparti les divers chapitres dans mon agenda. Je faisais en sorte de ne jamais travailler qu’une seule matière toute la journée, mais d’en réviser 2 ou 3 minimum. J’ai laissé 2 jours à la fin pour une relecture finale.

Le plus dur, c’est de réussir à tenir à la lettre son planning. Si on s’est fixé 4 heures pour réviser tel chapitre en maths, on ne déborde pas et on essaye de gérer au mieux son temps.

En fonction de votre degré de connaissance du cours en question, vous allez plus opter pour travailler le cours, réaliser des exercices d’applications directs du cours ou des exercices d’approfondissement. J’ai personnellement opté pour la connaissance parfaite du cours et des démonstrations pour ne pas perdre les points faciles lors des écrits. D’autant plus que la démarche des démonstrations permettait la résolution de nombreux exercices par la suite.

Les trois heures de pause de 12h à 13h, 17h à 18h et 22h à 23h sont essentielles, je rallumais mon téléphone à ces moments-là seulement. A 00h00-01h00 maximum je dormais pour être d’attaque à 8h le lendemain.

0 vue

©2020 by Mister Prépa X