• Mister Prepa X

To 5/2 or not to 5/2 ? That is the question...


Aujourd'hui, Yann, nouveau membre de l'équipe étudiant à Supaero vous parle de la 5/2. Après 3 ans de prépa MPSI/MP à Masséna, il est plus que bien placé pour parler de la prise de décision de faire une 5/2 en cette période de publication des résultats.

Bonne lecture !



Les résultats des concours sont en train de tomber et peut-être malheureusement pour certains d’entre vous, vous n’avez pas eu l’école de vos rêves. Dans ce cas pas de panique, deux options s’offrent à vous :

- Intégrer une autre école, il y a énormément de choix et elles restent pour la plupart très bonne donc prenez le temps de les regarder plus en détail

- Retenter sa chance l’année prochaine et donc redoubler sa deuxième année de prépa, à savoir faire 5/2

Je vais essayer de vous aider dans votre choix en vous donnant ma vision des choses après avoir effectué moi-même une 5/2. Cependant, ce choix reste vraiment quelque chose de très personnel car on vit chacun notre prépa différemment et on vise des choses différentes en termes d’ambition et de futur.


Quel intérêt à faire 5/2 ?

Tout d’abord vous n’êtes plus au collège ni au lycée donc redoubler c’est votre choix (à condition que vos professeurs vous y autorisent) et ce n’est donc en rien quelque chose de négatif, à condition que vous exploitiez cette opportunité à fond !

Les avantages de faire 5/2 paraissent évident mais ne sont cependant pas à négliger. En effet, selon moi la difficulté première de la classe préparatoire est le temps dont dispose l’élève pour accumuler un montant de connaissance très important. Or redoubler est synonyme d’une année supplémentaire donc de temps supplémentaire pour tout assimiler.

En plus de cela, vous connaissez dorénavant tout le programme et disposez donc d’un recul que les 3/2 n’ont pas la chance d’avoir. Faire les liens entre les différents chapitres et même les différentes matières, en plus d’être extrêmement satisfaisant intellectuellement parlant, vous permet de mieux raisonner et donc potentiellement d’être plus confiant et d’avoir plus d’idée face à un sujet inconnu.

Enfin, qui dit plus de temps, dit aussi plus de temps pour s’entrainer et donc beaucoup plus d’expérience et de réflexes. Cela vous permettra tout d’abord d’augmenter les chances de tomber sur un sujet similaire à ce que vous avez fait (chose également très satisfaisante) mais sinon encore une fois d’avoir plus d’idée quand vous rencontrez un sujet complètement nouveau.

Soyez néanmoins conscient de vos limites. Essayez de savoir si oui ou non vous avez encore une marge de progression. En effet, si la seule chose qu’il vous manque devant un sujet c’est de savoir répondre aux questions difficiles, alors soit vous avez déjà très probablement une bonne école donc je ne sais pas pourquoi vous vous posez la question, soit, vous pourrez améliorer ce point-là, mais gardez en tête que votre marge de progression ne sera alors pas forcément exceptionnelle, ces questions étant difficiles pour une bonne raison.

Cependant, si vous estimez qu’avec du temps supplémentaire vous auriez pu mieux réussir alors vous serez probablement beaucoup plus performant que l’année d’avant. Mais pour cela, il faudra évidemment s’en donner les moyens.

Tout n’est pas non plus tout rose en 5/2

Effectivement, la première chose à laquelle il faut penser avant de choisir de faire 5/2 est : est-ce que je peux tenir un an de plus ? Année potentiellement plus stressante car c’est la dernière chance d’intégrer une « bonne » école. Tous les bénéfices dont j’ai parlé au-dessus ne s’appliquent qu’à condition d’être suffisamment motivé pour remettre le couvert encore une année. La façon de travailler étant néanmoins assez différente et beaucoup plus autonome pour la plupart des 5/2, j’ai trouvé ça fatiguant mais plus agréable qu’en 3/2.

Il y a deux autres points négatifs qui me viennent également à l’esprit mais qui me semblent moins impactant à condition de faire une « bonne » 5/2 (la marge de progression était encore importante et l’année a été studieuse et efficace).

Tout d’abord, il y a l’aléatoire des concours : celui de la condition dans laquelle vous arriverez au concours. Là-dessus, soignez votre hygiène de vie pour tenter de minimiser les risques. Ça ne sert à rien de bosser jusqu’à 4h du matin et encore moins en 5/2. Normalement vous n’avez pas de retard à rattraper sur le programme. Il faut privilégier l’efficacité et la régularité ! Autre facteur aléatoire, les sujets. Ce facteur-là est d’autant plus faible que vous êtes fort ! Donc, il est normalement moins important que lors de la 3/2.

Enfin, dernière chose à savoir, selon les concours, les primants (les 3/2) ont un bonus de point à l’écrit et/ou à l’oral c’est-à-dire qu’ils commencent avec des points d’avance sur les 5/2. Ce bonus est plus ou moins important selon les concours, donc il est important de se renseigner pour le concours contenant l’école qui vous intéresse. Pour cela, le plus simple est d’aller voir la notice du concours en question et de chercher le montant des points de bonifications.

Mais alors, comment choisir ?

Normalement je pense que vous avez déjà une bonne idée de votre choix. Je vais tout de même faire un résumé des points selon moi essentiel à considérer pour faire son choix :

- Etudiez bien toutes les écoles que vous avez, et réfléchissez à ce que vous voulez faire plus tard. Cela vous permettra de voir si parmi les écoles que vous avez, certaines permettent de le faire ou non. A vous de voir si l’une d’elle vous convient ou si ça vaut le coup de retenter sa chance. Essayez de ne pas vous focaliser uniquement sur les classements qui sont publiés, ils sont avant tout très subjectif, donc creusez un peu plus en regardant par exemple les plaquettes des écoles et/ou leur site: Si vous voulez plus de détail sur les classements, n’hésitez pas à aller sur le Youtube de MisterPrépaX on a fait une vidéo par classement qui rentre beaucoup plus dans le détail.

- Essayez d’identifier les raisons qui ont fait que vous n’avez pas eu l’école que vous visiez. Est-ce qu’une année supplémentaire permettra d’y remédier tout en compensant le retard de points que vous aurez ? En effet cela peut arriver et est déjà arrivé que malgré une année très sérieuse, le 5/2 n’obtienne pas l’école qu’il veut et même une « moins bonne école » que l’année passée. Il faut vraiment que vous arriviez à identifier si vous pouvez progresser ou non.

- Enfin, avez-vous assez d’énergie et est-ce que vous êtes assez motivé(e)s pour remettre ça un an de plus ? Si vous n’en êtes pas sûr, soyez conscient que vous n’aurez peut-être pas mieux l’année suivante.

Pour vous donner un exemple de réflexion, j’ai personnellement choisi de faire 5/2 car je voulais faire de la recherche en astrophysique, chose que pas toutes les écoles ne proposent. Certaines des écoles que j’avais aurait pu me permettre de le faire. Cependant, je n’avais clairement pas assez travaillé en 3/2 ce qui me laissait penser que je pouvais être encore bien meilleur.

Mes conseils si vous choisissez de faire 5/2

Si vous choisissez de faire 5/2, voici quelques conseils que je pourrais vous donner :

1) Avant même que l’année de 5/2 ait commencée, il faut bien que vous ayez cerné vos faiblesses pour vous focaliser la dessus (ex : lacune dans le cours, rédaction mauvaise, raisonnement parfois erroné, trop lent etc.)

2) Participez le plus possible, dès que vous pouvez passer au tableau faire un exo même si vous ne l’avez pas fait en avance, il faut foncer !

3) Idem pour les khôlles prenez en un maximum, n’hésitez pas s’il y en a un créneau qui se libère, tout expérience supplémentaire est bonne à prendre

4) Ne pas hésiter à bosser avec des 3/2 et leur expliquer des choses, c’est le meilleur indicateur pour savoir si vous maîtrisez votre cours à fond !

5) Ne pas bosser pour les DS, on s’en fout, l’objectif ce sont les concours et si vous vous tapez un plomb à un DS tant mieux ça vous révélera une lacune potentielle !

6) Vous êtes censés maîtriser déjà tout le programme, donc ne pas hésiter à faire des sujets pendant les cours (à voir selon votre professeur et votre maîtrise du cours). Quand vous faites des sujets, ne faites pas les questions les plus difficiles (sauf si vous êtes déjà chaud) en début d’année, passez 2/3 heures sur un sujet car en 5/2 encore plus qu’en 3/2 vous devez à tout pris être rapide et efficace sur les questions que tout le monde peut faire. Quand l’année avance, vous pouvez commencer à faire un sujet intégralement.

7) Ne pas oublier de travailler les autres matières comme le français et l’anglais. Vous allez avoir plus de temps en 5/2 pour le faire donc ce serait dommage de le négliger. Ça rapporte des points et vous permet de vous changer un peu les idées !

175 vues

©2020 by Mister Prépa X