BIEN RÉUSSIR SES ÉCRITS DE MATHS

Les devoirs de 4h de maths sont un rendez-vous incontournable pour les élèves en prépa scientifique. Impossible d’y échapper !

 

Il est donc important des les aborder avec sérénité et de se rappeler de certains conseils de base afin de ne pas rater les DS de fin de semaine et les écrits des concours le jour J.

  • La préparation.

On ne prépare pas un devoir de maths la veille (don faire un exercice à la dernière seconde ne vous permettra pas d’avoir plus de points). C’est plus un travail sur la durée. Pour s’améliorer à l’écrit, il faut d’abord maîtriser ses théorèmes et tout le savoir-faire appris en cours. Ensuite, entraînez-vous avec les devoirs maison en les faisant en temps limité par exemple pour vous mettre en condition.

  • L’analyse de l’énoncé.

Une fois le chrono de l’épreuve lancé, commencez par parcourir tranquillement l’énoncé pour comprendre comment il et construit, quelles sont les différentes parties qui le composent… En général, on ne peut pas finir un sujet dans la durée de l’épreuve. Mais avoir une idée de la longueur de l’épreuve vous permet de mieux gérer votre temps. Regardez aussi si les parties sont indépendantes ou pas (pour savoir si vous pouvez commencer par là où vous le voulez). En général, les premières questions sont plus faciles (préliminaires, exemples…) pour vous mettre dans le bain de l’épreuve et vous faire manipuler les objets définis dans l’introduction. Essayez donc de bien les faire et de ne pas les sauter.

  • La présentation.

Soignez la forme ! c’est évidemment valable dans toutes les matières (pas que dans le domaine scolaire d’ailleurs). Mais c’est encore plus important dans les copies de maths parce qu’on alterne entre phrases en français et le langage mathématique. Il est donc difficile de suivre un raisonnement complexe si celui-ci n’est pas bien présenté. Efforcez-vous à bien écrire pour qu’on puisse distinguer les différents symboles (et notamment les n, m, x…). Aérez et alignez vos enchaînements d’égalités. Encadrez vos résultats et soulignez les points importants (à la règle). Évitez de faire trop de ratures (vous avez un brouillon pour ça !) et barrez proprement lorsque vous vous êtes trompés. Bref, aidez votre correcteur en le prenant par la main afin qu’il suive votre démarche.

  • La rédaction.

Ce point est lié au précédent. Votre copie reflète l’état de vos pensées et la qualité de votre raisonnement. Le formalisme à l’écrit doit être parfait car vous ne serez pas à côté de votre prof pour lui expliquer ce que vous voulez dire. N’hésitez donc pas à utiliser des connecteurs et évitez les abréviations (par exemple, le symbole implique à la place du « donc »). Utilisez les quantificateurs quand il le faut. Vous pouvez être plus concis au fur et à mesure des questions. Par exemple, lorsqu’une question est difficile (parce qu’il y a de nombreuses étapes dans la résolution), vous pouvez ne pas détailler un calcul auxiliaire et mentionner uniquement le résultat de celui-ci.

  • La gestion du temps.

C’est sans doute le conseil le plus difficile à appliquer car cela dépend vraiment du sujet (d’où l’intérêt de bien l’analyser au départ). Si celui-ci est plus ou moins long, on passera un temps différent en moyenne sur chaque question. Il est important de trouver son équilibre : ça ne sert de zapper à la moindre difficulté parce que vous n’aurez pas de points sur les grosses questions. Mais, il ne faut pas non plus rester bloquer une heure sur un point.

Pour conclure, gardez à l'esprit que l'écrit et l'oral sont deux formes d'épreuve très différentes. Il faut donc s'entraîner convenablement aux deux afin de maximiser ses chances de réussite !

©2020 by Mister Prépa X