Avoir les bons supports de travail, un élément déterminant

La biologie est la matière par excellence de la BCPST. Il est inenvisageable de faire la moindre impasse, et même le chapitre le moins bien maîtrisé du programme doit être maîtrisé un minimum. La biologie en prépa, c’est une affaire de mémorisation certes, mais surtout de compréhension des mécanismes biologiques. Pour exceller en la matière, avoir les bons supports est un élément clef.

  • La prise de notes  

 

Un cours bien pris, bien suivi et relu le soir même peut vous permettre d’apprendre et surtout de comprendre rapidement les notions à maîtriser (et vous en avez bien besoin quand la khôlle est dans quelques jours).

Selon vos habitudes et vos préférences, vous pouvez faire des fiches ou bien travailler directement sur vos notes avec post-its chaque page contenant les idées clefs à mémoriser, ce qui vous fait gagner un temps précieux à la relecture avant DS ou concours.

 

  • Les sujets clefs

 

En plus de vos prises de notes, une aide précieuse est la liste des sujets d’oraux tombés au concours A disponible sur le site du SCAV, que vous pouvez réorganiser en grands thèmes ou grands chapitres. Il y a plusieurs intérêts à utiliser ce support :  

  • connaître votre vitesse d’expression, et savoir aller droit au but en 5 min de présentation

  • savoir sur quelles notions cibler vos révisions et ne pas vous faire surprendre par un sujet quelque peu "exotique" le jour J

  • avoir quelques plans de khôlles d’avance, vous permettant gagner un temps précieux pour penser à une expression orale claire et précise à l’oral mais aussi à l’écrit 

  • mémoriser les notions sous plusieurs angles pour être capables de mobiliser des connaissances transversales, i.e. plusieurs chapitres en même temps

  • de prendre l’habitude de concevoir des schémas de synthèse autres que ceux que tout le monde sait faire (important pour un sujet tel que « comparaison des organismes cellulaires » mobilisant des dizaines de chapitres et nécessitant de savoir faire un schéma synthétique de plusieurs organisations cellulaires ne comportant que les éléments clefs)

 

  • Les ouvrages parascolaires

 

Enfin dernier support important, un livre parascolaire contenant cours et sujets de khôlles et de synthèses corrigés comme le « Dunod Tout-en-Un » et le « Prépas Sciences BCPST 1ère et 2ème année ». Ayez en plus un cahier ou un classeur dédié sur lequel vous entraîner chaque semaine, et évitez d’avoir des feuilles volantes partout.

 

  • Les copies de DS 

 

Après une sale note, la seule dont on a envie, c’est ranger la copie au fond d’un classeur ou effacer la khôlle de notre mémoire à jamais. Mais n’oublier pas que vos erreurs en khôlles ou en DS sont une mine d’or pour vos révisions, et surtout pour celles du concours. En ayant fait l’erreur une fois, on apprend à se méfier et le jour du concours, vous savourerez ce moment où vous pourrez dire « ah non, pas cette fois ».

©2020 by Mister Prépa X